Katori Shintō-ryū

Le Cercle du Dragon n'a actuellement aucune section de Tenshin Katori Shintō-ryū. Cette page est juste une page informative sur cette école traditionnelle japonaise.
Pour plus d'information veuillez visiter le site du SHIBU suisse (délégation officielle) du TENSHIN SHODEN KATORI SHINTO RYU - SUGINO DOJO: http://www.bushinkan.ch

Le Tenshin Shōden Katori Shintō-ryū (天真正伝香取神道流) est l'un des plus anciens Koryū (古流), Bujutsu (武術), japonais. Fondé par le duc Iizasa Ienao en 1447, lors de sa retraite au temple de Katori-jingū, temple consacré à Futsunushi no Mikoto (経津主之命), une divinité tutélaire des arts martiaux. Le Katori Shintō-ryū est classé patrimoine historique au Japon depuis 1960.

Les origines de cette école remontent au XVème siècle. C'est à cette époque qu'un guerrier du nom de Iisaza Ienao, ayant compris que les guerres et les conflits n'entraînaient que la ruine de la noblesse, se retira au temple de Katori-jingū, l'un des deux sanctuaires shintō consacrés aux arts martiaux (l'autre étant celui de Kashima).

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Maître Iizasa Choisai Ienao,
fondateur du Katori Shintō-ryū

On raconte, qu'à la fin d'une période d'ascèse de 1000 jours, au cours d'une nuit, le dieu du temple Katori (Futsunushi no o kami) lui apparut en rêve sous la forme d'un jeune garçon. Celui-ci était assis sur la branche d'un vieux prunier, à l'endroit même où se déroulait la pratique journalière. Le dieu interpella Ienao, lui demandant de s'approcher pour qu'il puisses lui remettre un rouleau du Heiho shinsho (traité divin de la stratégie guerrière). Ce faisant, il lui dit: « Chosai, tu seras le maître des escrimeurs de l'Empire ». Après ces mots, le jeune garçon bondit de l'arbre et disparut.
À son réveil, Ienao était toujours en possession du manuscrit, le Heiho shinsho, contenant la description de techniques et stratégies martiales. La légende raconte que c'est suite à cette révélation, que Ienao prit le nom de « Choisai » et fonda son école de sabre,qu'il nomma en utilisant le terme Katori, pour souligner l'apport du dieu du temple Katori. Puis, afin d'honorer le dieu Futsunushi no o kami, il ajouta également l'expression Tenshin Shoden (transmis des dieux). Puis il y adjoint le mot Shinto, qui signifie sabre immaculé, désignant ainsi son art comme le Tenshin Shōden Katori Shintō-ryū (天真正伝香取神道流). C'est donc ainsi qu'il définit la doctrine de son école. C'est pourquoi elle est dite « inspirée par dieu » (Tenshin Shoden). C'était en 1447.

Après cela il pratiqua avec acharnement pendant plusieurs années encore. À l'âge de 70 ans, il fut consacré grand professeur de sabre et considéré presque à l'égal d'un dieu. Il fonda une école. Celle-ci prospéra et il enseigna à de nombreux disciples. Parmis ceux-ci figure le nom légendaire de Miyamoto Musashi dans le registre de l'école. Chosai Ienao mourut un 15 avril, à l'âge vénérable de 102 ans. Aujourd'hui, presque tous les arts du maniement du sabre inventés au milieu de l'ère Ashikaga ont reçu l'influence de son école.

Tenshin Shōden Katori Shintō-ryū peut signifier: École de l'enseignement divin shintō véritable de Katori.

  • Tenshin signifie : directement des cieux,
  • Shoden signifie : véritable enseignement,
  • Katori est le nom de la ville où se trouve le temple shintō dans lequel le fondateur à passé une période de 1000 jours d'ascèse avant de fonder l'école,
  • Shintō est la religion,
  • Ryū signifie l'école.

Au sein de cette tradition, diverses disciplines sont incluses :

  • iai-jutsu (art de dégainer),
  • kenjutsu (escrime au sabre),
  • bōjutsu (art du bâton),
  • naginata-jutsu (art de la hallebarde),
  • jujutsu (art de la « souplesse »),
  • shuriken-jutsu (art de lancer de lames),
  • sōjutsu (art de la lance),
  • ninjutsu (art « médiéval » du renseignement),
  • senjutsu (stratégie),
  • chikujo-jutsu (art des fortifications).

Cet ensemble de disciplines est complété par l'étude des principes suivants :

  • tenmonchiri (astrologie et topographie),
  • inyo kigaku (application des principes yin et yang de la philosophie chinoise) en relation avec leurs applications martiales.

Les Armes :


Combat de yari et katana

Comme nous l'avons vu, à l'origine le Tenshin Shoden Katori Shintō-ryū était une discipline qui regroupait plusieurs arts. De nos jours, on y pratique plus particulièrement l'art du Ken-Jutsu (combat au sabre), le iaidō (l'art de dégainer le sabre) le Bō-Jutsu (bâton long contre sabre), le Naginata-Jutsu (hallebarde contre sabre) ainsi que plusieurs autres armes et techniques de guerre.

Katana
Sabre dont la lame est forgée selon la tradition et qui préserve sa flexibilité, sa solidité. Elle est extrêmement tranchante.
Iaitō
Sabre de pratique, qui est une imitation du katana mais qui n'a pas les même propriétés. Sa lame est faite en alliage dont la qualité varie et n'est pas tranchante.
Boken, Bokken (Bokuto)
Sabre de bois qui est la réplique du katana. Son utilisation est sécuritaire et permet aux élèves l'apprentissage des techniques de base.
Bâton de 6 pieds qui permet d'installer une plus grande distance entre deux pratiquants.
Naginata
Anciennement un auquel on a ajouté une lame de katana. Servait à couper les jarrets des chevaux et aussi à protéger son domaine. On retrouve sa réplique en bois lors des pratiques.
Yari, Sô
Lance ou hallebarde de 9 pieds qui faisait partie de l'équipement des guerriers à pied (Ashigaru). Elle était prolongée par divers types de fers; en croix (Magari-yari ou Jumonji-yari), en forme de faux (Kama-yari), à lame droite à double tranchant (Naga-su-yari), parfois ajourée ou à tranchants en dents de scie (Su-yari), en crochet (Kagi-yari), en fourche (Futamata-yari), etc.
Wakizashi  (Kodashi)
« Compagnon de ceinture », sabre court (30 à 60 cm) porté avec le katana.
Daisho
Dérivé des termes Daito (sabre long) et de Shoto (sabre court). Désigne la paire de sabre portée par le Samouraï, dont c'était un signe distinctif, une marque d'autorité.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Yoshio Sugino (1904 - 1998)
10ème Dan Katori Shintō-ryū
10ème Dan d'Aikidō

© Marcos Drake — Cercle du Dragon

Evénements

« mai 2017 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Prochains événements

  • Il n'y pas d'événements prochainement