Jūdō

Jūdō (柔道, littéralement : voie de la souplesse) est un art martial et un sport de combat d'origine japonaise, fondé par Jigorō Kanō en 1882. Il est principalement composé de techniques de projection, de contrôle au sol, d'étranglements et de clefs. Depuis lors le jūdō est devenu un sport olympique. Au sein du Cercle du Dragon nous avons ouvert une section jūdō, afin d'offrir la possibilité au membre de perfectionner leur art des projections et de contrôle au sol.

Le terme jūdō est composé de deux kanjis signifiant:

  • Souplesse (柔, jū)
  • L'art, la voie (道, dō)

Jūdō peut donc se traduire par la voie de la souplesse.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Jigorō Kanō, fondateur du Jūdō

Le fondateur du jūdō, Jigorō Kanō, souhaitait créer un art visant à mieux utiliser ses ressources physiques et mentales en s'inspirant comme point de départ du ju-jitsu enseigné dans les koryū, Tenshin Shinyo Ryū et Kito Ryū, qu'il avait longuement pratiqué durant 6 années.

La légende de la fondation du jūdō raconte que Jigorō Kanō découvrit les principes de base du jūdō lors d'un hiver rigoureux, après avoir remarqué que les branches d'un cerisier réagissaient différemment les unes des autres face au poids de la neige qui tombait abondamment dessus. Les plus grosses ne résistaient pas et cassaient, alors que les plus souples pliaient et se débarrassaient de « l'agresseur » avec souplesse. C'est ainsi que la voie de la souplesse était née.

Le jūdōka doit prendre exemple sur cette légende et comprendre qu'il doit utiliser au mieux ses ressources physiques et mentales.

En évoluant vers la compétition sportive, ainsi qu'en raison des nombreuses modifications apportées à ses règlements, le Judo s’est malheureusement éloigné de son origine et de la conception qu'en avait le Maître Jigorō Kanō, il est devenu un sport d'opposition.

Au sein du Cercle du Dragon nous cherchons à nous démarquer de cette pratique et nous désirons conserver les principes du jūdō kōdōkan créé par Maître Kanō, notamment la mobilité, l'esquive, la non-résistance et le principe d'efficacité maximum.

Définition du jūdō par son fondateur, le Maître Jigorō Kanō:

« Le jūdō est le principe de la meilleure utilisation du corps et de l'esprit. Pratiquer le jūdō signifie : développer le corps et l'esprit par le jeu de l'attaque et de la défense et en arriver ainsi à un développement harmonieux de son être pour contribuer à la prospérité de tous les hommes. »


Illustration d'une technique puis démonstration du Soke Jigorō Kanō

© Marcos Drake – Cercle du Dragon

Evénements

« mai 2017 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Prochains événements

  • Il n'y pas d'événements prochainement